Efoil
Fliteboard

Fliteboard

Fliteboard est un fabricant australien d'hydrofoils électriques (également appelés eFoils). Le CEO David Trewern et son équipe ont lancé en 2018 le premier eFoil, qui a été conçu dès le départ comme un pur eFoilboard.

Après les séries 1, 2 et 2.2, la série 3 a été lancée en 2023, qui prend désormais en charge une propulsion par jet. Quatre tailles de planches et une multitude d'ailes assurent un large assortiment. Notre équipe se fera un plaisir de vous conseiller afin de trouver le bon setup.

L'équipe E-SURFER est en contact étroit avec le CEO David et son équipe depuis 2018. Chaque année, des rencontres et des interviews ont eu lieu, comme vous pouvez le lire dans notre article de blog.

AUTRES MARQUES SUSCEPTIBLES DE VOUS INTÉRESSER
FAQ
REPONSE
VOS QUESTIONS

Qu'est-ce qu'un Fliteboard ?

Un fliteboard est un hydrofoil électrique ou eFoil de la société australienne Flite. Sous la planche de surf, il y a un mât et des ailes sous-marines avec un moteur électrique. La planche flotte ainsi à environ 70 cm au-dessus de la surface de l'eau.

Combien coûte un fliteboard ?

Les Fliteboards coûtent entre 12 000 et 23 000 EUR TTC, selon le modèle. Le Flite Board est livré complet, avec les sacs et tous les accessoires.

Où puis-je acheter des tableaux blancs ?

Tu peux acheter les tableaux dans notre boutique à Berlin ou dans notre boutique en ligne eFoil.

Ai-je besoin d'une assurance pour les fliteboards ?

En Allemagne, les assurances pour les bateaux de plaisance (et donc les fliteboards) ne sont pas obligatoires. Toutefois, nous recommandons au moins une assurance responsabilité civile afin d'indemniser les éventuels dommages causés à des tiers. Des assurances casco sont également possibles. Nous proposons ces assurances via notre Shop

Quelle est la vitesse du Fliteboard ?

Le Fliteboard atteint des vitesses allant jusqu'à 50 km/h et plus. La vitesse de croisière normale est de 25 km/h.

Le fliteboard est-il autorisé ?

En principe, oui. En Allemagne, les eFoils sont classés comme petits bateaux ou ""autres"" par le service de la navigation fluviale et doivent porter une plaque d'immatriculation dès qu'ils ont une puissance supérieure à 2,21 kW (3 CV). D'autres règles peuvent s'appliquer aux eaux locales. Par exemple, les eFoils ne sont pas autorisés sur les lacs bavarois et le lac de Constance. En Autriche, les règles ne sont pas claires et en Suisse, les planches de surf motorisées ne sont pas autorisées du tout.

Newsletter
VOULEZ-VOUS
RESTER À JOUR ?
newsletter.registration_failed
newsletter.registration_successful
POUR PLUS D'INSPIRATION
©2023 E-Surfer. all rights reserved